Sécheresse


Apport de la télédétection et des variables auxiliaires dans l’étude des périodes de sécheresses

 

Thèse (axes 1 & 2 du LMI): Nesrine FARHANI (INAT/CESBIO)

Directeurs de thèse : Zohra Lili-Chabaane (INAT) et Gilles Boulet (CESBIO)

Encadrement : Zeineik Kassouk (INAT), Rim Zitouna-Chebbi (INRGREF) et Julie Carreau (HSM)

 

Objectifs :

La thèse s’intéresse à la sécheresse agronomique, ce phénomène porte sur l’insuffisance des précipitations, la différence entre l’évapotranspiration réelle et potentielle, et le manque en eau des sols et des réserves hydriques. La thèse vise à établir un suivi spatial et temporel de l’évapotranspiration réelle et des indices de stress au niveau des deux sites du LMI en Tunisie : Bassin versant de Merguellil et Bassin versant de Lebna.

 Démarche / Méthodologie

    1/ Création de scénarios de variables hydro-météorologiques (Tair, Hr, Rg , Vmoy, Pa et Precip) au pas de temps de 30 min

     2/ Simulation des cartes de stress hydrique à partir d’un modèle de transfert sol-végétation-atmosphère (SVAT) alimenté par les scénarios de variables hydro-météorologiques et des         images satellitaires

    3/ Comparaison des indices de stress s’appuyant sur différentes longueurs d’onde en termes de leur capacité à détecter le stress hydrique de la végétation (précocité)

 Principaux résultats

  • Développement et adapation d’un générateur stochastique multi-variables à résolution infra-journalière qui exploite les produits de réanalyses (ERA5)
  • Application du générateur stochastique aux trois stations de la plaine du Merguellil pour obtenir des séries complètes (sans lacunes)
  • Extension temporelle (projection sur une période passée) à l’aide du générateur stochastique et comparaison avec deux méthodes de correction de biais appliquées aux réanalyses (ERA5)